Les guêpes

Utilité des guêpes dans la nature

Les guêpes ont un rôle majeur et bénéfique pour l'homme dans les écosystèmes. Elles régulent les populations d'arthropodes, diminuant ainsi le nombre d'insectes vecteurs de maladies pour l'homme et de nuisibles pour les cultures. Une  étude a démontré que dans certains environnements, la guêpe sociale Vespula pennsylvanica est une pollinisatrice plus efficace que l'abeille, assure dans une étude une équipe de chercheurs du Centre pour la biodiversité et la recherche sur l'environnement de l'University College London (Royaume-Uni).

On a souvent peur des guêpes parce que contrairement aux abeilles, qui ne piquent qu'une fois, les guêpes peuvent le faire plusieurs fois», dit-il. Mais elles ne piquent que pour se protéger. Quand la guêpe voit quelque chose d'aussi énorme que vous qui fait de grands gestes et vous précipitez, elles sont susceptibles de piquer.

La guêpe commune (Vespula vulagris) et la guêpe germanique (Vespula germanica) sont celles que l'on rencontre le plus souvent. Il existe quelque 17 000 espèces de guêpes dans le monde, dont seulement 1 500 sont des espèces sociales vivant en grandes colonies. Toutes les autres sont solitaires.

Description de la guêpe - (Vespidae)

La guêpe est le nom commun appliqué pour la plupart des insectes de l’ordre des hyménoptères, sauf les abeilles et les fourmis. On peut les diviser en trois familles ou super-familles : les guêpes fouisseuses (Sphecoidea), les pompiles (Pompilidae), les guêpes maçonnes (Vespoidea). Toutes les guêpes ne font pas partie des insectes sociaux. Certaines guêpes de la famille des Sphecidae sont des chasseuses solitaires.

Les guêpes possèdent deux paires d'ailes membraneuses et un aiguillon qui sert à injecter le venin afin de tuer la proie ou pour se défendre contre les prédateurs (parfois l'homme).

Guêpes, reine, œuf et ouvrière

Les guêpes se développent grâce à une métamorphose complète : une reine pond des oeufs, puis celui-ci va évoluer en larve puis pupe pour arriver au stade adulte.

Le cycle de vie de la guêpe débute quand une reine fertilisée commence à construire un nid. Elle construit un nid plutôt petit, y met des oeufs et attend ensuite la métamorphose jusqu’à l’éclosion de guêpes ouvrières. Une fois que les guêpes ouvrières atteignent la maturité, elles continuent à construire le nid tandis que la reine continue à pondre et à faire éclore des ouvrières supplémentaires. Cela permet au nid de s'aggrandir  grâce aux naissances de nouvelles ouvrières. La reine pondrégulièrement des œufs en ne s’accouplant qu’une fois. Elle possède la capacité de stocker le sperme.

Après l'accouplement avec un mâle en automne, elle stocke la semence pour une utilisation ultérieure. Les jeunes mâles quittent la colonie pour essayer de s’accoupler avec une nouvelle reine, après quoi ils vont mourir. De la fin de l’été au tout début de l’automne, toutes les guêpes ouvrières vont mourrir lorsque la température sera trop basse. Ainsi, les seules de la colonie qui passe l'hiver seront les jeunes reines accouplée. La reine accouplée trouvera un endroit sécurisé pour passer l’hiver et restera endormie jusqu'au printemps. Bien que les reines parviennent à passer l’hiver, elles ne vivent généralement qu’un an, et le cycle de vie est poursuivi par la nouvelle reine des guêpes.